top of page

L'environnement de la FICR

Dernière mise à jour : 26 sept. 2022


L'environnement dans le projet de parc communautaire fait référence au contexte physique, écologique et civique dans lequel se trouve la FICR. Il évoque le cadre interconnecté qui comprend le bâtiment, la forêt et les espaces communs autour du bâtiment qui sont partagés par d'autres utilisateur.trice.s (résidents, institutions et associations).


La préservation et l'entretien de l'environnement est un objectif commun à tous ceux qui l'habitent ou l'utilisent. Par sa définition même, un environnement est la couche protectrice qui entoure son objet. Ce qui rend le bien-être des deux, mutuellement interdépendant. Les définitions traditionnelles de l'environnement le désignent comme le contexte environnant de tout objet, personne ou phénomène. L'environnement est ce qui soutient, protège et nourrit ce qui existe en son sein. Inversement, prendre conscience de l'environnement qui nous entoure est une étape spontanée vers la conscience de soi. Un aspect important de cette prise de conscience est la nécessité d'aider, de maintenir et d'entretenir cet environnement.


Dès qu'une institution entreprend d'explorer son environnement immédiat, elle ouvre la porte à l'exploration d'elle-même. C'est tout à fait l'esprit dans lequel le projet de parc communautaire fonctionne. Il soulève des questions sur la façon dont l'environnement dans lequel il existe peut devenir un meilleur contexte et ainsi l'aider à se développer en tant qu'institution. Il s'inscrit dans le contexte dans un esprit d'exploration et de découverte de soi.


Le bâtiment de la FICR est entouré d'une forêt, d'un village, de personnes et de parcs. La forêt est donc - comme toutes les forêts - habitée et utilisée par des personnes. Faire de la forêt le centre d'intérêt du parc communautaire proposé est une invitation à tous ses membres à faire partie de ce processus.


Pour le projet, ce n'est pas une contradiction de parler de l'environnement de la forêt et de l'environnement des habitants et des utilisateurs de la forêt. Ils appartiennent au même monde. Les forêts prospèrent lorsqu'elles sont utilisées. Les utilisateurs de la forêt connaissent sa valeur en tant qu'environnement protecteur et veulent la maintenir. La forêt réagit en devenant un environnement plus fort et plus protecteur pour tous ses utilisateurs.


Le projet de parc communautaire s'appuie sur cette relation et normalise la forêt urbaine comme une partie intrinsèque de l'environnement de la FICR.


Lors des conversations préliminaires en cours, presque toutes les personnes interrogées, qu'elles travaillent à la FICR ou qu'elles soient des habitant.e.s et des usager.ère.s du quartier, ont déclaré que pour elles, l'environnement signifiait la forêt urbaine. Cette forêt a été évoquée comme un site de loisirs, une présence apaisante, un point de vue pour voir la ville de Genève sous un angle nouveau, un point de rencontre, un refuge, un lieu sacré et un trésor de souvenirs partagés. Sa nature de forêt - libre, fougueuse et indépendante - était profondément appréciée. En même temps, elle était aussi un lieu de présence humaine active, un véritable environnement pour tous ses utilisateur.trice.s. Cette relation symbiotique est la vision centrale du parc communautaire telle qu'elle est exprimée par les utilisateur.trice.s. C'est en fait la définition même du terme "environnement".







6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page